Découvrez la famille Van der Peijl de la pépinière Van der Peijl Tuinplanten, Zundert, Les Pays-Bas

Depuis combien de temps la pépinière est-elle une entreprise familiale ? 

Alex van der Peijl a commencé à cultiver ses toutes premières plantes sur un terrain de 3,2 hectares dans la ville brabançonne de Bavel. C’était une pépinière de plein champ produisant principalement des bruyères et des conifères. Après quelques années, la première serre de 2 000 m2 a été construite et l’entreprise a commencé à cultiver des arbustes dans des sacs en plastique. C’était avant la culture des plantes en pots. Dans les années qui ont suivi, la demande a augmenté et la serre a été étendue à 8 000 m2, principalement pour la culture d’arbustes.

En 1995, le fils d’Alex van der Peijl, Jean-Pierre van der Peijl, a terminé sa scolarité à l’âge de dix-neuf ans, tous les champs ont été renouvelés et l’entreprise a commencé à produire une plus grande gamme de plantes. En 2007, Jean-Pierre a rejoint l’entreprise et la gamme a été étendue à des plantes de jardin de plus grande taille. (C7.5). Cela s’avéra un succès et la même année, nous avons acheté une rempoteuse, un épandeur d’écorces et un chariot élévateur supplémentaire.

La pépinière devint rapidement trop petite et les deux installations supplémentaires louées n’étaient pas très pratiques en termes de logistique. Mais la municipalité de Breda ne nous a pas autorisés à agrandir la pépinière.

Il nous a fallu quatre ans avant de trouver un endroit propice à Zundert, avec plus de 7 hectares de terrain et une serre de 8 000 m2, un champ de conteneurs d’un hectare et deux remises. Cet emplacement présentait comme principal avantage 5,5 hectares de terrain vierge et un grand terrain constructible. Quatre ans plus tard, le terrain était complètement utilisé et nous avons maintenant une serre de 22 000 m2 et 4 hectares de champs de conteneurs. La pépinière avait aussi un système d’automatisation de pointe et la gamme de produits a été élargie.

Notre gamme comprend aussi maintenant beaucoup d’espèces de plantes exclusives telles que le houx crénelé Ilex crenata « Dark Green », et la collection d’Hydrangeas Little XS. Nos utilisateurs (finaux) étant à 90 % des jardineries de haute qualité, notre objectif est de porter cette qualité à un niveau aussi élevé que possible.

Taille de la pépinière hier et aujourd’hui 

Hier : 3,2 ha

Aujourd’hui : 7,1 ha, dont 35 % tournent à double capacité toute l’année.

Spécialité/principale culture

Hydrangea paniculata etmacrophylla, Viburnum tinus en variété, Prunus Laurocerasus et lusitanica dans des tailles exclusives, Hydrangea Little XS®, Ilex crenata ‘Dark Green’®.

Objectif/mission de l’entreprise

Cultiver un produit de haute qualité aussi efficacement que possible. Continuer de nous développer, de rester compétitifs et de nous différencier sur le marché. Fournir aux clients et aux consommateurs un service de premier ordre.

Quel a été le plus grand changement opérationnel depuis la création de la pépinière ?

Nous avons vu de nombreux changements, y compris une augmentation de la demande pour un nombre de plantes de plus en plus réduit et la demande des clients de réduire les délais de livraison. Je suis venu à Zundert en tant qu’horticulteur, mais maintenant je suis plutôt manager.

Les exigences de qualité sont aussi devenues plus strictes. Il est de plus en plus difficile de répondre à ces exigences, compte tenu des nouvelles et futures réglementations concernant les pesticides.

Quels changements avez-vous constaté chez vos clients ces 50 dernières années ?

Notre fichier de clients se composait principalement de grossistes, municipalités et quelques jardineries.
Au fil des années, les jardineries sont devenues nos principaux clients. Habituellement, les plantes étaient commandées quelques jours à l’avance. Aujourd’hui, nous devons nous estimer heureux d’avoir une demi-journée pour livrer. 

Depuis combien de temps connaissez-vous Osmocote ?

J’ai 38 ans et je ne me souviens pas que nous ayons utilisé un autre engrais de base qu’Osmocote. Autrefois nous l’utilisions à la main. Heureusement, depuis assez longtemps, il est mélangé au milieu de culture.

Quelle est votre expérience avec Osmocote ? Comment vous aide-t-il à réaliser vos objectifs ?

Mon expérience avec Osmocote est très positive. Nous utilisons 3,5 kg d’engrais de base par m3, ce qui nous permet d’affiner avec précision notre programme de fertilisation avec les réservoirs A-B. Ces dernières années, Osmocote a montré qu’il pouvait offrir des programmes de libération hautement fiable. Ce n’est pas l’engrais à libération contrôlée le moins cher, mais, à mon avis, c’est le meilleur. Ce qui est important pour nous, c’est que lorsqu’elle quitte la pépinière, la plante doit pouvoir survivre avec l’engrais dans le pot pour au moins quelque mois.

Comment envisagez-vous l’avenir de votre pépinière ?

L’avenir s’annonce prometteur et la demande est actuellement en hausse. En ce qui concerne la culture, il sera de plus en plus difficile de respecter toutes les nouvelles réglementations.
Nous aimerions étendre notre pépinière, parce qu’à l’heure actuelle, nous utilisons toute la place à pleine capacité. Mais nous ferons cela en temps voulu, avec les personnes et le personnel adéquats.